Temps Sombres

Selection du chapitre:



Chapitre 6


Toutes les télévisions du monde filmaient l’événement. Le Démon Cell était revenu. Personne ne l’avait jamais vu, mais tout le monde savait à quoi i ressemblait, chaque génération narrant son apparence à la suivante. Il avait quand même beaucoup changé.
Bien que chaque famille avait  modifié légèrement la description, tous s’entendaient plus où moins sur une apparence globale.
 
Il avait un peu grandit. Ses couleurs étaient plus vives, et le charisme qu’il dégageait était beaucoup moins important. Ses ailes avaient rapetissées, et étaient devenues comme atrophiées. Il paraissait…Moins humain.
 
S’adressant au courageux-inconscient caméraman, il ouvrit la bouche.
 
-Dans un mois sera organisé un nouveau Cell Game. Si je gagne, et partirait en détruisant la Terre. Comme ceci.
 
Il prit de la hauteur, et s’alluma d’une aura rouge violacée. La vision émise par les télévisions dans le monde entier devinrent noire, alors qu’une explosion visible depuis l’espace annihilait la ville.
 
Muten Roshi coupa l’électricité de sa très vieille télé, à défaut de pouvoir utiliser la neuve, dont l’écran était hors-d’ usage.
 
-Ce n’est pas Cell. Déclara-il d’un ton sombre. Il lui ressemble, mais ce n’est pas lui.
 
-Hein ? Demanda Tsubumi, qui n’avait pas tout comprise.
 
-Sa puissance est bien inférieure, même à celle d’avant son suicide. Expliqua le maître. Et son apparence est beaucoup plus grossière.
 
-Ben, c’est pas lui, alors ? Pourquoi les monstres bleus ne l’attaquent pas ? Et d’où il vient ? Pourquoi sortir maintenant ? Questionna la clone, se promettant d’éclaircir cette histoire de suicide plus tard.
 
-Je suppose qu’il vient d’un futur alternatif… Comme celui de Trunks. Après, le pourquoi du comment, tu peux aller lui demander.
 
-Du futur ? Et c’est qui, Trunks ?
 
Le maître des tortues s’administra une violente claque sur le front, avant de passer la main sur la poignée de la fenêtre, à dessein de l’ouvrir. Il remarqua alors quelque chose.
Mr Popo s’était mis à trembler.
  Après avoir patiemment écoutée les explications de Tortue Génial, Tsubumi s’était remise à inventer de nouvelles techniques. Elle sentait presque son Ki s’accroitre à chaque secondes, alors que la lumière du soleil lui chauffait la peau, et l’enveloppait dans une lumière chaude et agréable typique de l’après midi sur Kamé House. Elle enchaina quelques katas, avant de chercher à augmenter sa force brute. Elle ne ressentait presque plus la fatigue, seulement la chaleur de l’astre. Elle débordait tellement de puissance qu’il lui semblait qu’elle allait exploser. Elle matérialisa son Ki dans le creux de ses mains, et le comprima. Elle le comprima encore et encore, jusqu'à obtenir une minuscule boule aussi claire que l’eau en dessous d’elle. Elle maintenait la pression sur la sphère, ce qui lui permettait de rester petite, mais ce qui était très gourmand en puissance.La saiyajin fit flotter la sphère qui émettait de petites vibrations dans l’air et beaucoup de luminosité. Elle pointa ses bras vers le ciel, et prit un solide appuie invisible sur ses jambes. Puis, alors que de petits éclairs zébraient l’air autour de la charge concentrée, l’un d’entre eux eut la malheureuse idée de viser l’œil de la manipulatrice, qui poussa un petit cri.Tsubumi se sentit immédiatement en danger de mort imminente. Si quelque chose d’aussi puissant se contractait…Elle réagit immédiatement en apposant une forte pression sur la boule de Ki en pleine expansion, qui avait déjà atteint la taille d’un ballon de football. Elle comprima à nouveau l’énergie bleutée, qui rétrécit pour atteindre la taille d’un petit pois. Elle ne pourrait plus tenir très longtemps.Elle expulsa très vivement la petite boule, qui fila avec une vitesse prodigieuse directement dans la stratosphère.La minuscule ogive d’énergie finit par exploser.
Tsubumi se mordit la lèvre en voyant que rien ne se passait. Elle avait trop comprimée sa technique ? Son Ki n’avait pas pu se dilater ?Déçue, elle tourna le dos au ciel, et entama sa descente. Elle devrait se contenter de techniques plus classiques.Alors qu’elle avait presque atteint le sol, un vent hyperviolent la propulsa sur  le sable de l’île.A plusieurs mètres en sous-sol, la jeune fille sourit. Ce qu’elle regretta aussitôt, vu la couche de sable fin qui l’entourait. Elle allait continuer avec les formes énergétiques.   
Cell volait de plus en plus vite. Après avoir fait exploser la nouvelle Namek pour s’amuser, il était vraiment pressé de retourner sur Terre. Il se demandait si sa planète natale abritait à nouveau de bons combattants. Il avait combattu dans des centaines de mondes, trouvant parfois des adversaires arrivant à sa cheville, comme un certain « Dabra ». Sa salive avait bien failli l’avoir, mais il l’avait finalement achevé avec la technique d’un certain Namek.
Il sourit intérieurement à ce bon souvenir. Se faire avoir par un mankakosappo ! Fallait vraiment vouloir se le prendre.
 
Il était encore trop loin de la planète bleue pour ressentir l’énergie de qui que ce soit, mais plus il y pensait, plus il se disait qu’il risquait d’être déçut. Sa propre force étant infiniment supérieure à n’importe laquelle dans l’univers… Il n’avait vraiment plus rien à voir avec celui qui avait quitté la Terre, presque cinq-cents ans auparavant.
Il accéléra encore le mouvement. Ca ne se faisait pas d’être en retard.







Commentaires:

Dark Lord    le 16/06/2012 à 15:45
Chapitre très sympa bien qu'un peu court, on en voudrait toujours plus !
On sent que le personnage gagne en puissance et on a hâte de voir jusqu'où il pourra aller !
Bonne continuation, bon chapitre !


Page : [ 1 ]

Laissez un commentaire: