The Ninja Kid - Tome III

Selection du chapitre:




CHAPITRE I - BIENVENUE


« Debout… Tu as encore tant à faire… »
« … »
« Pourquoi cette tête ? »
« Je veux dormir… »
« Il est encore trop tôt pour ça… Beaucoup trop tôt… »


Une rafale de mitraillette fusa dans la direction de l’ombre qui venait de faire son entrée.
Étonnamment,  l'étrange apparition était tellement rapide que les balles n'arrivaient pas à l'atteindre !
Les tireurs se mirent à regarder dans toutes les directions, affolés, en pleine incompréhension. Même les forces de Police n’avaient osé approcher et attendaient des renforts tellement ils étaient lourdement armés…
Qui était donc cet homme qui venait les provoquer tout seul ?
L’un d'eux se mit alors à gesticuler comme un beau diable, son comparse se retourna et vit qu’un Ninja, entièrement vêtu de noir, avait empoigné son camarade par la gorge et l’étranglait sans ménagement. Sans perdre de temps, il saisit un couteau situé sur sa ceinture et attaqua immédiatement ! Mais son adversaire n'était déjà plus dans son champ de vison … Il flottait lentement derrière lui…
Le Ninja, d’un violent coup de poing au visage, le fit voler contre l'une des pompes de la station essence où ils s’étaient réfugiés.
Des sirènes commençaient à hurler… Observant dans la direction du bruit, la chose obscure vit une dizaine de voitures arriver dans sa direction ! Il jeta un bref regard sur les deux voyous qu’il venait d’assommer et s’envola rapidement à travers le ciel.


Fabien enleva sa cagoule…
Le vent soufflait fort et l’obligeait à cacher son visage derrière son avant-bras.
Il regarda tendrement le morceau de tissu qu’il tenait entre les mains… Un an déjà…
La vie avait lentement repris son cours… Pansant les plaies et séchant les larmes…
Marine l’attendait devant chez lui. Sa bienveillance et son amour sans condition avaient vraiment été d’un grand secours pour notre ami. Un vide immense l’avait envahi depuis la terrible bataille... Ce sourire lui sauvait la vie tous les jours…
Elle l'enlaça tendrement… Une belle bague scintillait à l’un de ses doigts…
« Tu n’as pas froid comme ça ? »
« Je ne suis pas frileuse, tu le sais. »
Il sourit et lui donna un tendre baiser sur les lèvres.
Deux autres personnes arrivèrent alors au coin de la rue, un garçon et une fille… Ces derniers se tenaient par la main, certainement un autre couple d'amoureux.
« Salut Fab !! » hurla le jeune homme.
Il avait crié si fort que la vieille dame qui marchait à côté de lui eut un mouvement de recul et s’enfuit prestement.
La demoiselle lui donna alors un coup de coude dans l’estomac.
« La discrétion et toi, ça fait deux ! »
Alexis grimaça de douleur et tenta de se venger en subtilisant le serre-tête de sa dulcinée, mais Anaïs le devança et lui infligea un nouveau châtiment.
Fabien et Marine ne purent s’empêcher de rire en voyant débarquer la fameuse paire légendaire. Ces deux protagonistes étaient en effet devenus des célébrités dans tout leur entourage pour la bonne humeur impressionnante qu’ils dégageaient en permanence.
« On y va ? »
« Oui… »

Anaïs posa une discrète gerbe de fleurs sur une stèle de l’allée, se releva lentement et fit la même chose pour une autre sépulture qui semblait un peu plus ancienne que la précédente.
Elle revint aux côtés de ses compagnons et baissa la tête… Du mieux possible, elle essaya de garder cette solennité mais éclata finalement en sanglots…
Alexis la prit dans ses bras pour tenter de la consoler…
« Tu sais… Je suis sûr qu’il ne voudrait pas ça… Tu te ferais sûrement engueuler s'il te voyait… »
« Tu crois qu’ils sont heureux maintenant… Qu’ils ne souffrent plus… »
Marine essuya son œil humide… Elle ne le connaissait pas très bien mais savait désormais… Les terribles épreuves qu’il avait endurées… Son calvaire…
Fabien s’avança et posa une main sur l’épaule de la jeune fille.
« Oui… Je crois qu’ils peuvent enfin se reposer maintenant… »
Ils se regroupèrent alors et observèrent en silence les deux petites tombes collées l’une à l’autre, comme deux âmes sœurs enfin réunies… Pour toujours…


Une forme se leva dans le néant…
L’endroit était entièrement noir et l’on ne voyait strictement rien…
Il scruta les alentours frénétiquement, il ne savait pas du tout où il pouvait bien se trouver et cherchait un point de repère.
Soudain, une ombre fonça sur lui et le percuta si rudement qu’il tomba au sol !
Se relevant, il se demanda ce qui avait bien pu l’attaquer… C’est alors qu’il reçut un nouveau coup au niveau du dos qui le fit chuter encore une fois.
Visiblement irrité de se faire ainsi malmener, il concentra ses forces jusqu'à ce qu’une lumière dorée inonde l’intégralité de son corps.
La forme le chargea de nouveau ! Mais cette fois-ci, la lueur l’empoigna brusquement par la tête et l’étala violemment à terre ! La partie haute de son anatomie implosa sous l’impact, dans un bruit macabre… Le reste de son corps s’évapora lentement à son tour…
Le danger étant passé, la personne fit disparaître son étrange aura lumineuse…
C’est alors qu'un bruit d’applaudissement se fit entendre dans les entrailles glacées du lugubre endroit..
L’obscurité disparut tout à coup pour laisser place à une inquiétante grotte.
PH regarda dans la direction du clappement et vit un étrange garçon un peu plus loin…
Il était curieusement vêtu… Il portait un jean noir, des petites bottes de la même couleur et arborait une veste et des gants en cuir, également dans des tons sombres, le tout sur un tee-shirt blanc. Ses cheveux étaient longs, attachés en arrière et des mèches tombaient sur son front jusqu'au niveau des yeux.
Il était froid et dégageait une puissance considérable.
« Qui es-tu ? »
« Tu n’as pas à le savoir… Cet endroit n’est plus sûr depuis ton réveil… Il faut partir… »
« Mais attends ! C’est quoi cette histoire ? Je suis où moi ? Je suis censé être mort ! »
L’apparition le regarda d’un air indifférent et tourna les talons.
« Viens… »
« Et c’était quoi cette chose tout à l’heure ? »
« Un simple petit test… On ne sait jamais… »
« Mais j’hallucine ! Tu vas me répondre !! »
Mais il était déjà parti…  Disparaissant dans l’obscurité tel un fantôme…
« Si tu ne veux pas mourir pour de bon cette fois, je te conseille de venir avec moi… »
PH le suivit finalement… Ils traversèrent de nombreuses galeries pour arriver finalement à l’air libre.
Une vaste plaine entièrement désolée s’étendait à perte de vue…
Juste à côté de la sortie, se trouvait un petit cercle de lumière, à peine assez grand pour faire entrer deux personnes.
« Monte là-dessus, il ne faut pas trainer… Le sceau de transfert risque d’être découvert… »
« … »
« Allez ! »
Il se décida à franchir le faisceau brillant… Le sombre jeune homme approcha alors à son tour et récita une petite incantation. Quelques secondes s’écoulèrent puis un flash aveuglant vint percer les ténèbres de la lande ravagée !
PH ferma les yeux… Tout devint noir…

« Ah ! Vous êtes en un seul morceau ! J’avais peur que les Sidiens vous trouvent ! »
Il ouvrit lentement les paupières… Il se trouvait désormais dans une magnifique clairière.
L’endroit était vraiment charmant, de belles fleurs aux multiples couleurs ornaient les quatre coins de ce lieu enchanteur, des cascades s’étendaient à perte de vue et le ciel était d’un bleu éclatant !
Le guerrier qui l’avait amené jusqu’ici se tenait devant lui… Un étrange personnage l’accompagnait…
Vêtu d’une simple toge blanche, il semblait avoir un certain âge… Ses cheveux et sa longue barbe arboraient une couleur grisâtre et il tenait entre ses mains un resplendissant bâton rouge.
PH était vraiment de plus en plus perplexe… Que se passait-il ? 
« Vous êtes Kami, c’est ça ? Je suis au Paradis… »
Le vieil homme se mit à rire de bon cœur.
« Cela me touche que tu me prennes pour le Créateur, mais tu te trompes. »
« Mais… Où suis-je… »
« Tu es sur la planète Saphir, l’étoile la plus belle de toute la galaxie… Et je suis le Seigneur Kai… Maître de ce lieu et adversaire principal de l’empereur…»
« … »
« Et toi, tu fais partie de la race qui déterminera le destin de l’univers, la clé de voûte dans la guerre qui ne va pas tarder à éclater dans l'espace tout entier… »
« !!! »
« Bienvenue ! »


Les Saïyens…
Il y a longtemps… Existait une lignée de guerriers qui jouaient un rôle très important dans le maintien de la paix... Ils possédaient une force incroyable et en perpétuelle augmentation… Leur potentiel était infini…
Ils avaient chassé la tristesse et répandu l’amour tout autour d’eux…
Ce peuple a désormais disparu depuis bien des siècles… Seul demeure les souvenirs et le récit des exploits passés… Mais quand le mal fait de nouveau son apparition, la force fantastique de ces combattants renaît et désigne les prochains protecteurs de l’univers… Comme la promesse de toujours veiller sur nous…
Quatre enfants… Disposants d’un pouvoir latent immense…
Mais le Démon ayant eu vent de leur existence, ils ne pouvaient pas rester.
Nous avons dû fuir notre précédente terre… Au prix de nombreuses vies…
Ils furent alors envoyés sur une lointaine planète, la plus reculée possible, dans différentes familles humaines… Là où le Seigneur Side ne pourrait les trouver… Du moins, tant que leur force serait en sommeil… Car au moment de l’éveil, ils seraient à nouveau vulnérables…
Au début de ce conflit, le souverain maléfique ne prit pas réellement au sérieux la menace que représentaient ces enfants et envoya des monstres de basse catégorie, mais progressivement il commença à comprendre où se situait le véritable talent des Saïyens…
Une progression infinie et illimitée… La faculté d’êtres toujours plus puissants…
Une menace sérieuse pour son empire…
L’heure était alors venue pour nous d’essayer de vous rappeler… Le plus vite possible.
Nous sommes à une étoile encore inconnue et hors d’atteinte, c’est pour cela qu’il était impossible de vous contacter ouvertement sans être découvert. Notre but principal a toujours été de demeurer dans l’ombre, au sein de ce dernier havre de paix, préparant lentement notre contre-attaque… Un endroit protégé où même les émanations énergétiques ne passent pas… Un lieu indécelable…

Le transfert d’âme… Une technique ancestrale que je suis le seul à pouvoir utiliser.
Elle permet de convoquer une personne par l’intermédiaire de son esprit et de reconstruire son corps, petit à petit, dans un endroit que l’on appelle la Grotte de la Raison.     
Mais avoir recours à ce procédé aurait pu nous faire repérer… C’est pour cela que nous avons placé la caverne sur une autre planète et attendu le moment opportun…
La terrible attaque qui a percuté le Général Veripto et son armée fut la fraction de seconde où les flux ont été brouillés. Tu nous as donné ce laps de temps salvateur...
Par la suite, tu as été en sommeil pendant une année entière et régénéré dans la Grotte de la Raison… Pour être de nouveau parmi nous aujourd’hui !

PH avait écouté le récit avec attention… Il était bel et bien vivant et impliqué dans quelque chose de plus extraordinaire encore que tout ce qu’il avait pu imaginer.
Mais il sortit soudain de sa torpeur.
« Mes amis ! Je dois avertir mes amis ! »
Il se leva précipitamment mais une main lui saisit le poignet avec vigueur ! Le garçon en noir venait de se dresser à son niveau.
« Je crois que tu n’as pas très bien compris ce que Maître Kai vient de t’expliquer ! Nous essayons de ne pas nous faire démasquer, de rester dans l’ombre ! Si cela était aussi simple de prévenir quelqu’un, nous n’aurions pas fait tout cela pour te faire venir ici ! »
Il se dégagea de l’étreinte du jeune homme.         
« Tout ce que je vois, c’est que vous nous utilisez bien ! Peu importe le reste, ce qui compte pour vous c’est de servir vos intérêts ! »
Kai marqua un moment de silence.
« Je comprends ce que tu ressens…  Libre à toi de décider de ce que tu vas faire… Mais vous êtes les élus… Les détenteurs du pouvoir Saïyen… Si vous ne nous aidez pas, l’univers est condamné… »
« Nos… Nos familles étaient donc au courant… »
« Oui… Ils ont accepté de vous élever comme leurs propres enfants… »
« Mes parents ont toujours su… J’ai l’impression d’avoir été un jouet pendant toute ma vie… »
« Je suis désolé… »
« Je me moque de vos excuses ! Nous ne sommes pas vos choses ! »
« … »                          
Le guerrier vêtu sombrement lança alors :
« Si tu penses ne pas être capable d’affronter les forces du Seigneur Side, tu peux partir ! »
PH le regarda fixement. Il semblait tellement arrogant et sûr de lui.
« Mais qui es-tu donc ? »
Le vieil homme avança entre les deux protagonistes.
« Allons, allons… Inutile de vous disputer… »
« … »
« Je te présente Squall… Comme toi, il a été amené ici grâce au transfert d’âme… Il est le quatrième et ultime Saïyen, le premier à avoir découvert ses pouvoirs. »
« !! »
Ce dernier continua à la regarder avec mépris.
« Squall ? Comme le personnage de jeu vidéo ? »
« C’est le nom que j'ai reçu de mes parents… »
« C’est vrai que tu lui ressembles ! »
« … »
Kai continua :                                 
« PH… À partir d’aujourd’hui, si ton choix est de combattre à nos côtés, tu t’entraîneras ici, sur cette planète ! Nous te rendrons plus fort… Beaucoup plus fort ! »
« Je ne crois pas avoir besoin de progresser d’avantage, je vais aller botter les fesses de ce démon et tout sera terminé ! »
Squall se mit à ricaner.
« Tu n’as même pas réussi à vaincre un simple Sohen et tu penses pouvoir battre le Seigneur des ténèbres ? »
« Pourquoi ? Tu aurais pu tuer Veripto facilement peut être ? »
« Évidemment… »
« Quoi ? »
Kai s’approcha alors…
« Je suis désolé de te dire cela, mais Squall est beaucoup plus puissant que toi… C’est pour cette raison que tu dois progresser avant que nous tentions quoi que ce soit… »
« Je n’y crois pas ! »
« … »
« Et bien… Pourquoi ne pas vérifier… »

Le vieil homme sortit de sa poche une petite boussole.
« Ceci est un appareil à mesurer le Shinken. »
« Le Shinken ? »
« Pour faire simple, il peut chiffrer votre puissance simplement en analysant votre aura. Il est inutile de vous battre pour déterminer qui est le plus fort, nous allons le savoir immédiatement. »
« ? »
« Pour le moment, ta force de combat est de 3 000 Shinken… »
« Incroyable, ce petit truc peut savoir ça ? »
« Transforme toi maintenant… »
PH concentra ses forces et dans un petit éclat de lumière, se métamorphosa en Super Saïyen.
« Bien, tu es à présent à 6 000 Shinken ! Je suis sûr que tu peux faire mieux !»
Il continua d’emmagasiner son énergie, le sol se mit à trembler, de petits éclairs bleus commencèrent à se former à l’intérieur de son aura, ses cheveux se dressèrent au sommet de son crâne ! Il se changea alors en Super Saïyen 2.
« Je pense que tu es au maximum… Ta puissance et de 20 000 Shinken ! Bravo ! C’est très impressionnant ! »
Il reprit sa forme initiale.
« À toi Squall ! Si tu veux bien nous faire une petite démonstration… »
Il s’avança à son tour et fit surgir ses pouvoirs… De petits nuages se rassemblèrent dans le ciel, la terre se fendit par endroits et le vent se mit à rugir !
Le garçon se transforma alors à son tour… Seules quelques petites mèches se hissèrent sur sa tête, le reste de sa chevelure étant attachée en arrière… Mais il ne s’arrêta pas là et continua de pousser un peu plus loin son potentiel… L’élastique qui retenait ses cheveux éclata sous la pression et une imposante tignasse apparut alors ! Il dégageait une force colossale, des arcs éclectiques dansaient autour de lui ! Il était aussi un Super Saïyen de niveau 2…
PH regarda avec stupéfaction ce jeune guerrier qui semblait posséder une énergie si incroyable.
« Squall est à 50 000 Shinken ! »
« Quoi ? »
« Tu comprends maintenant… »
Il relâcha sa métamorphose… Sa longue toison noire retomba sur son visage jusqu’au niveau du cou.
« Incroyable, tu es si fort ! »
Loin d’être frustré, il regardait son comparse avec beaucoup d’admiration.
Ce dernier lui dit alors :                                                   
« Pour ton information, sache que RedType, la garde rapprochée de l’empereur Side, possède en son sein les meilleurs guerriers de tout l’univers… Chacun d’eux possède une puissance d’environ 100 000 Shinken… »
« … »

PH baissa la tête…
Squall lui posa la main sur l’épaule.
« Ne te laisses pas abattre, si nous travaillons dur, je suis sûr que nous arriverons à ce niveau… »
« Hé… Hé… Hé… »
« ? »
Notre héros se redressa, un petit pétillement dans les yeux…
« Je vais devenir plus fort… Mais pas grâce à vous… »
« Si tu meurs, tout sera perdu ! »
Il tourna les talons et s’envola brusquement…
Le Saïyen et son maître regardèrent partir le jeune homme en secouant la tête… Il reviendrait… C’est certain… Ils espéraient seulement qu’il ne serait pas trop tard…
Il y avait encore une chose qu’ils n’avaient pas eu le temps de lui dire…






Commentaires:


Page :

Laissez un commentaire: